Chargement...

EMERGING Valley 2021 : revivez les temps forts du Stage 2 !

EMERGING Valley 2021 : revivez les temps forts du Stage 2 !

Place aux acteurs de terrain et aux programmes 100% axés impact sur le stage 2 d’EMERGING Valley ! Des formats courts et dynamiques, des angles thématiques concrets et orientés-résultats, des témoignages et des retours d’expérience de ceux qui œuvrent au quotidien pour l’entrepreneuriat social et durable, pour un ensemble mené par les modérations expertes de nos journalistes partenaires. Tech for Good, Incubateurs Europe-Afrique, Innovations aux services de la Biodiversité, Logistique 2.0, Data & Spatial africain, entrepreneurs de la Diaspora : nos participants sont venus confronter leur vision de l’entrepreneuriat à impact à celles du terrain !

Exclusivement en présentiel, le stage 2 aura réuni nos invités au cours de 13 sessions passionnantes ce 14 décembre dernier. Des thèmes aussi variés que la Tech For Good, le rôle des incubateurs dans le développement des startups ou la logistique 2.0 ont retenu l’attention des participants. Parmi les panélistes se trouvaient à la fois des entrepreneurs comme Saoussen Ayari et Mama Diagana, respectivement fondatrice de AI.Diagnosis Vision et NEOTIC et toutes deux lauréates de la deuxième édition d’EMERGING Mediterranean, des représentants de bailleurs publics comme Séverine Peters-Desteract, responsable du pôle Économie, Secteur privé, Commerce du département de la Gouvernance économique et financière d’Expertise France, ou encore des structures d’accompagnements issues du Territoire, telle que celle de Franck Araujo, Directeur de l’Accélérateur M. Des profils variés mais ayant tous ont en commun leur expérience entrepreneuriale du terrain en Afrique !

 

Nos journalistes partenaires n’ont pas ménagé leurs peines pour assurer la modération de ces ateliers et offrir aux participants des débats de qualité. Nouveauté de cette 5ème Édition en effet, de nombreux partenariats médias avec des publications de renom ont donné de nouveaux contours aux échanges, à travers l’animation de Szymon Jagiello, journaliste chez Forbes Afrique, Sinatou Saka, journaliste pour RFI, Frédérick Dubessy pour Econostrum, Christian Apothéloz et Julie Rampal-Guidduci pour Gomet ou encore Alfred Mignot, Président du Club Afrique de la Presse parisienne.

Franck Araujo, Directeur de l’accélérateur M et Hichem Radoine, Cofondateur de Connect’Innov lors de l’ateliers “Du Soft-landing à la co-incubation – Comment les incubateurs favorisent le partenariat économique Afrique-Europe depuis le territoire Aix-Marseille-Provence ?”

Au travers de cette journée intensive, le stage 2 a également mis en lumière des partenaires historiques d’EMERGING Valley. En complément d’une plénière sur la ville durable africaine sur le stage 1, l’Etablissement Public d’Aménagement Euroméditerranée, partenaire d’EMERGING Valley depuis sa première édition, a ainsi participé à l’élaboration d’un atelier sur le rôle des startups dans la constructions des villes durables en Afrique et en Méditerranée, en mettant en avant les lauréats du concours Med’Innovant Africa. L’Agence française de développement, également aux côtés du sommet depuis ses débuts, était pour sa part présente au cours d’un atelier sur les startups sociales en partenariat avec le SIBC, programme initié et financé par l’AFD, aujourd’hui porté par un Consortium de partenaires emmené par I&P qui modérait cette séquence, et co-produit par EMERGING Valley. Un autre membre du consortium SIBC, ScaleChanger, animait pour sa part un atelier consacré au changement d’échelle et internationalisation.

 

 

Expertise France, partenaire pilier du programme EMERGING Mediterranean et habitué du Sommet EMERGING Valley, a choisi de faire découvrir à notre audience l’importance des données géospatiales sur le continent africain, et celle de leurs retombés économiques tandis que MEET Africa a mis en valeur les entrepreneurs de la Diaspora, point d’orgue de son programme qui était ainsi présenté à noter audience.

« Depuis 2008, beaucoup de nos investissements portés sur le numérique. Cette prise de conscience passe par des filières clés : spatial, agritech, finance, et se concentre aujourd’hui sur la protection de la planète » Frederic Guilleux, technopole de l’Artois

Duplex Kamgang : « On a eu la chance de bénéficier de Meet Africa , c’était le premier programme, qui nous a permis de travailler avec des organismes importants lié a notre activité. En plus d’une subvention, Meet Africa nous a permis de recontrer d’autres entrepreneurs avec les mêmes idées et nous avons cheminé ensemble pour pouvoir produire la société Studely », Duplex KAMGANG, Lauréat MEET AFRICA et fondateur de STUDELY

« Connect’Innov est une structure d’accompagnement Tunisienne qui se donne pour mission de détecter et de valoriser dans le domaine healthtech africain. On pousse les jeunes entrepreneurs africains à créer le propre projet dans le domaine Health tech et nous les accompagnons via les différents programmes que nous avons mis en place»- Hichem Redoine, Cofondateur de Connect’Innov

Hichem Radoine et Wafa B’Chir, cofondateurs de Connect’Innov et mentors d’EMERGING Mediterranean, nous auront également fait l’honneur de participer à deux ateliers sur l’incubation et le financement des startups en Méditerranée. Ce dernier, centré sur le défi de l’accompagnement et du financement en Méditerranée aura finalement permis de faire un retour d’expérience sur le programme d’accompagnement d’EMERGING Valley en Méditerranée, aux côtés d’autres programmes d’accompagnement performants sur la région Afrique du Nord et Moyen-Orient avec le projet SAFIR de l’Institut français, qui forme de nombreux jeunes à l’entreprenariat social.

Hermann Kouassi, président d’Incub’Ivoir et Nina Sandrine N’Guetta, Lauréate Meet Africa et directrice, de l’Atelier Blayo

« Accompagner un entrepreneur de la diaspora, c’est avant tout savoir ce qu’il a besoin, c’est là que le travail de terrain des incubateurs est très important. » – Hermann Kouassi

Le Stage 2 aura été en particulier l’occasion de développer des réflexions communes entre l’Europe et l’Afrique. Modéré par Franck Araujo, Directeur de l’accélérateur M marseillais, la séquence « Du Soft-landing à la co-incubation : comment les incubateurs favorisent le partenariat économique Afrique-Europe depuis le territoire Aix-Marseille-Provence ? » a ainsi mis en valeur les liens entre l’écosystème tech de la Métropole Aix-Marseille-Provence et les startups africaines. Christian Apothéloz & Julie Rampal du média provençal GOMET auront, eux, animé un atelier sur le lien entre le numérique et la biodiversité, partageant les expériences entre des startups africaines comme Bôndy, dont le fondateur et directeur Max Fontaine était venu expliquer son projet de reboisement de Madagascar, et des incubateurs provençaux comme le Technopole de l’Arbois. L’atelier final du stage 2 aura enfin consacré les ICC (Industries culturelles et créatives) en faisant dialoguer des acteurs phares de la culture à Marseille comme Virginie Koné, Directrice Opérations spéciales et événements, chez Trace, Nourine Rashwan, Program Support Officer auprès du VC egyptien Gemini Africa, et des experts de l’aide au développement tels que Charles Houdart, Chargé de projet Industries Culturelles et Créatives au Campus de l’AFD.

 

 

Enfin, une séquence 100% anglophone consacrée à la révolution E-Santé sur le continent africain était menée par la Fondation Africa-Europe, aux côtés de pépites du secteur issues des deux continents, telles que Sarah Ben Slimene, Fondatrice de Cognition ou encore Pablo Ruiz, initiateur de « Frena La Curva » et Fondateur de Kaleidos. Un stage aussi diverse qu’attractif, stratégiquement positionné au coeur du sommet et ayant pour décor le vieux port de Marseille, qui a ainsi permi de retrouver la chaleur des échanges et des rencontres entre écosystèmes tech de nos deux continents après deux ans de digital !

Partager

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Share on print
Print