New to site?


Login

Lost password? (X)

Already have an account?


Signup

(X)

EMERGING NEWS AFRIQUE : CRASH DU PROJET LOON, LE NIN, JEREMIE PELLET ET AFRIC’INNOV

EMERGING NEWS AFRIQUE : CRASH DU PROJET LOON, LE NIN, JEREMIE PELLET ET AFRIC’INNOV

02
Fév 2021
Internet : La fin des ballons Google Loons

Lancé en 2020 au Kenya, le projet Loon de Google avait l’ambition d’apporter internet aux populations les plus isolées de la région grâce à un système de ballons stratosphériques. En dépit des réussites du système en Amérique Latine, et de son lancement encourageant au Kenya, Astro Teller, le directeur du laboratoire Google X, a annoncé l’arrêt total des activités de Loon. Son directeur général, Alastair Westgarth, a révélé que les difficultés techniques et financières ont contraint cet abandon : « Bien que nous ayons trouvé un certain nombre de partenaires consentants en cours de route, nous n’avons pas trouvé de moyen de réduire suffisamment les coûts pour créer une entreprise durable à long terme ». Un revers pour la stratégie de conquête de l’internet africain du géant américain. Retrouvez le reportage sur Loon au Kenya, réalisé en juillet 2020 par Samir Abdelkrim pour Startupbrics.

Nigéria : le numéro d’identification unique (NIN), fausse bonne idée ?

Afin de lutter contre le terrorisme, les autorités nigérianes ont décidé d’imposer à tous les utilisateurs de téléphones portables, l’identification stricte de leur lignes téléphoniques. Il a en effet été démontré que les terroristes se servaient des lignes non identifiées pour perpétrer leurs attentats, empêchant ainsi les autorités de remonter leurs pistes. Le gouvernement a donc poussé les opérateurs mobiles à bloquer les cartes SIM de ceux n’ayant pas de numéro national d’identité avant le 9 février. Le problème ? Il y a au Nigéria plus de 208 millions de cartes SIM actives, pour 206 millions d’habitants ! Or pour obtenir un NIN, il faut se rendre dans des centres d’inscriptions trop peu nombreux : trajets forcés, longues heures d’attente, risque d’exposition au virus, et perte de revenu sont les lourdes conséquences de cette initiative, qui touchent principalement les travailleurs du secteur informel, les plus démunis, et les résidents des campagnes.

Innovation : Afric’Innov labellise 5 structures d’accompagnement africaines

LaStartupFactory (Maroc), La Fabrique (Burkina Faso), Etrilabs (Bénin), le CIPMEN (Niger) et le Donilab (Mali), ont été labellisés Afric’Innov le 14 janvier, après 5 mois de délibération ! Gage de qualité pour les entrepreneurs, les structures d’accompagnement et les investisseurs, ce label a été créé en 2020 avec le soutien de l’AFD, afin d’identifier les Structures d’Accompagnement à l’Entrepreneuriat Innovant (SAEI) les plus performantes du continent. Les cinq structures bénéficient désormais d’une reconnaissance internationale de leur programme, d’une grande visibilité et d’un accès au réseau Afric’Innov.

Expertise France : les engagements de l’agence en Afrique

Dans un long entretien accordé à AfricaPresse.Paris, Jérémie Pellet, le directeur général d’Expertise France, est revenu sur les activités de son agence sur le continent africain, région qui accueille 70 % de ses missions. Le directeur de l’agence de coopération technique créée en 2015 a présenté plusieurs projets et notamment ceux menés dans les pays en conflit (Burkina Faso, Libye) où Expertise France forme et accompagne les jeunes dans leurs projets professionnels, tout comme les initiative dans le secteur de la santé avec de nombreux programmes de lutte contre le sida, le paludisme, la tuberculose et le cancer du col de l’utérus, ou bien encore l’initiative MEETAfrica II, un programme d’accompagnement d’entreprises.

LES LEVÉES DE FONDS DU MOIS DE JANVIER   

INNOVEX

En Ouganda, la startup Innovex qui développe un cloud permettant de gérer à distance la distribution d’énergie des système solaires grâce à l’Internet des Objets, a clôturé un cycle d’amorçage auprès de Gaia Impact Fund (FR) dont le montant n’a pas été dévoilé. Innovex utilisera ces fonds pour étendre son programme nommé « Remot » à 100 distributeurs d'énergie solaire en Afrique, permettant ainsi à trois millions de personnes de l’utiliser d'ici 2023.

PULA

La start-up kényane Pula, un service d'assurance qui protège les petits exploitants agricoles africains, a levé 6 millions de dollars en série A ce mois-ci afin d’étendre ses activités dans d’autres pays du Continent et s’exporter en Asie. Le tour de table était mené par TLcom Capital (UK), accompagné de Women's World Banking (USA).

OVEX

La startup sud-africaine d'échange de cryptomonnaie OVEX, spécialisée dans le commerce de gré à gré (OTC), a annoncé un investissement stratégique de la société de commerce de cryptomonnaies Alameda Research (Hong Kong), dont le montant n’a pas été dévoilé. Cet investissement va permettre à la société d’étendre ses opérations en Afrique du Sud et dans le reste du continent.

Tags:

    Related Posts