New to site?


Login

Lost password? (X)

Already have an account?


Signup

(X)

DÉCOUVREZ LES 10 FINALISTES DE LA 5ÈME ÉDITION DU CONCOURS « CHALLENGE APP AFRIQUE »

DÉCOUVREZ LES 10 FINALISTES DE LA 5ÈME ÉDITION DU CONCOURS « CHALLENGE APP AFRIQUE »

12
Jan 2021
« Le numérique au service de la lutte contre les épidémies »

Les membres du jury du « RFI – France 24 Challenge App Afrique » ont sélectionné les dix candidates et candidats finalistes de la cinquième édition du concours, parmi près de 1000 candidatures reçues (x2,5 vs 2019) de 43 pays. Ouvert à tous les Africains et jeunes entreprises du continent, cette édition récompense les innovations numériques (sites Internet, applications, services SMS…) permettant de répondre aux besoins des utilisateurs lors de l’apparition d’épidémies (accès aux soins, à une information fiable, à des produits de premières nécessités…).

Les 10 finalistes du RFI – France 24 Challenge App Afrique
  •  Djalila Rahali pour « Coronaphobia Psytest » (Algérie) : questionnaire permettant d’aider les professionnels de la santé mentale à étayer leur diagnostic et mesurer l’impact psychologique du confinement.
  • Diawara Amara pour « Afriqcare » (Guinée) : plateforme destinée aux professionnels de la santé maliens et guinéens, permettant une gestion des consultations et la prise de rendez-vous en ligne, avec la possibilité d’avoir accès à un livre de santé et un carnet de vaccination électronique.
  •  Véna Arielle Ahouansou pour « Kea Medicals » (Bénin) : système d’information hospitalier donnant accès à la classification internationale des maladies et permettant aux autorités de santé publique de suivre en temps réel les indicateurs épidémiologiques.
  • Joseph-Olivier Biley pour « Tork » (Côte d’Ivoire) : robot terrestre, fabriqué à partir de pièces recyclées, qui permet la désinfection des rues et la sensibilisation des populations en diffusant des messages en langues locales.
  • Sy Adama Traore pour « DiagnoseMe » (Burkina Faso) : plateforme en ligne de surveillance en temps réel des épidémies, disponible en français et en langues locales, destinée à la population afin d’évaluer les symptômes et d’orienter l’utiliateur vers la bonne prise en charge médicale.
  • Fatoumata Bocoum pour « Denko Kunafoni » (Mali) : plateforme dédiée aux femmes enceintes analphabètes ou ayant du mal à se rendre au sein de structures médicales.
  • Corinne Maurice Ouattara pour « Pass Santé Mousso » (Côte d’Ivoire) : carte connectée associée à une plateforme en ligne qui héberge toutes les informations médicales de son propriétaire afin que celles-ci soient mises à disposition des médecins en cas d’urgence.
  • Arnold Wogbo pour « AnemiApp » (République Démocratique du Congo) : application de sensibilisation à la drépanocytose (prévention et traitement).
  • Yvon Koudam pour « Kondjigbale » (Togo) : carnet de santé numérique accessible via Internet ou SMS dans les zones hors-connexion.
  • Louis Marie Petit Ekani pour « SOS Santé » (Cameroun) : solution mobile permettant aux populations de s’informer et d’effectuer des auto-diagnostiques assistés par des médecins spécialistes sur divers épidémies, facilitant ainsi la prise en charge des patients.

Les dix finalistes bénéficieront d’un accompagnement personnalisé au sein d’un incubateur présent dans leur pays d’origine. Le lauréat se verra financer le développement de son projet.
A travers ce concours, RFI et France 24 souhaitent encourager et soutenir l’innovation, en stimulant et accompagnant les jeunes entreprises et développeurs africains. Huawei, ENGIE AFRICA, Digital Africa, Société Générale, Africa Global Recycling, Next Einstein Forum, ainsi que des incubateurs africains d’entreprises innovantes sont associés à l’opération.
Les quatre premières éditions visaient les domaines de la santé (2016), l’éducation des filles (2017), le développement durable (2018) et le développement urbain et des villes intelligentes (2019).

A propos du Challenge App Afrique :
Lancé en 2016 le Challenge App Afrique est un concours, associé à une émission de RFI et France 24, et remis dans un pays d’Afrique francophone, visant à développer l’Internet citoyen en encourageant des projets aux services de l’intérêt général. Les trois premières éditions ont récompensé à Dakar en 2016 Cheick Oumar Bagayoko (Mali), un jeune docteur et informaticien malien pour son application de télé-expertise médicale « Bogou », à Abidjan en 2017 Raissa Banhoro (Côte d’Ivoire), pour son application d’alphabétisation fonctionnelle « Lucie », à Cotonou en 2018 Serge Auguste Zaongo (Burkina Faso), pour son application destinée à surveiller l’irrigation d’une exploitation agricole, et en 2019 à Kevin Sesse (Côte d’Ivoire), pour son projet « « Mon Artisan », une plateforme connectée qui permet aux utilisateurs de solliciter des artisans locaux.

Tags: